_  

Shop Luxury Watch Specials Up to 75% Off

FaceBookHitList.com

Always Free To Place a Hit On Someone

ArtNaturals® Hair Care Collection   



5. LE MEILLEUR APPRENTISSAGE DONNE LES MEILLEURS DÉFENSEURS
L'une des choses que j'apprécie le plus dans GOT est la présence de personnages féminins forts. L'un de mes favoris est Arya Stark. Au début, peu d'entre nous soupçonneraient qu'elle puisse devenir un personnage important dans un récit épique. Et pourtant, Arya va se muer en une farouche guerrière. Son courage et son attitude y contribuent pour beaucoup, mais je pense que perfectionner ses talents à la moindre occasion est ce qui fait d'elle la combattante accomplie qu'elle est devenue.

À l'instar des meilleurs guerriers, les meilleurs défenseurs de réseau sont ceux qui s'entraînent le plus. Plus vous vous plongez dans les connaissances, les actualités et les pratiques relatives à la sécurité de l'information, plus vous serez capable de défendre votre organisation. Bien que chaque expert ait un avis différent sur les diverses certifications existantes, toutes exigent d'être étudiées, afin de vous former dans votre domaine. Continuez d'apprendre tout ce que vous pouvez sur la sécurité de l'information. Jouez avec les outils des assaillants, pas seulement avec les contrôles de sécurité. Lisez les tout derniers travaux de recherche des white hats les plus doués. Plus vous vous formez dans votre domaine, plus vous le maîtrisez.

6. L'HIVER VIENT (OU RESTEZ VIGILANTS)
La devise L'hiver vient est le moyen utilisé par la famille Stark pour rappeler à ses descendants de rester vigilants face aux querelles et attaques futures.Si je ne devais donner qu'un seul conseil en matière de sécurité, ce serait de rester vigilant. Les techniques utilisées par les pirates informatiques pour s'introduire dans nos réseaux continueront d'évoluer, nos défenses perdent de leur valeur au fil du temps et doivent être actualisées. Mais une chose demeure inchangée : un cybercriminel rôde quelque part sur Internet et veut vos informations. Une vigilance constante signifie que vous acceptez que la menace est réelle, et que vous demeurez perpétuellement conscient des nouvelles attaques potentielles. Votre vigilance vous permettra de reconnaître les cyber-attaques réelles et d'y réagir bien plus rapidement. La devise des Stark comporte une seconde partie, qui reste sous-entendue : L'hiver vient… préparez-vous.

L'univers de GOT semble souvent trop sombre : nos personnages favoris périssent et ceux que l'on perçoit comme les gentils perdent autant de batailles qu'ils en gagnent. Toutefois, nous pouvons apprendre de leurs erreurs.
Face à l’évolution de l’informatique, IBM est engagé dans une grande transformation de ses métiers. Selon Alain Benichou, le patron de l’entreprise présente en France depuis 100 ans, les nouveaux business devraient représenter 50 % du chiffre d’affaires du groupe dans 2 ans, contre 5 % en 2013. Une mutation qui impose la conversion de 2000 postes dans la filiale française.

IBM fête ses 100 ans de présence en France. Mais si le vétéran informatique garde la même préoccupation, à savoir aider les entreprises, administrations et gouvernements à améliorer leur compétitivité par le numérique, il est aujourd’hui confronté à une profonde transformation de ses métiers. Le cap est clair. Il tient dans le sigle SCAMS, qui résume cinq opportunités de marché : réseaux sociaux, cloud computing, analytique et Big Data, mobilité et cybersécurité. Selon Alain Benichou, PDG d’IBM France, ces business d’avenir devraient générer 50 % du chiffre d’affaires du groupe dans deux ans, contre seulement 5 % en 2013. En France, le chiffre serait légèrement plus faible : 47 %.
Le cloud computing constitue l’un des axes stratégiques de transformation du groupe. Depuis 2009, nous avons investi 300 millions d’euros dans ce secteur en France, soit plus que les 150 millions injectés par l’État dans les deux projets de cloud souverains, estime Alain Benichou. Et nous sommes en train de construire un dantacenter à Paris pour Softlayer, notre filiale d’hébergement web et cloud public, de façon à garantir la localisation des données en France. Ce nouveau centre de données, hébergé chez Global Switch, à Clichy, devrait ouvrir en juillet 2014 et être inauguré en septembre 2014. Il s’inscrit dans le cadre d’un investissement de 1,2 milliard de dollars visant la création de 15 nouveaux datacenters dans le monde.

WATSON EN FRANÇAIS EN 2015
Avec le rachat de Bull, Thierry Breton, PDG d’Atos, se positionne comme le leader dans le cloud computing en Europe. Une revendication qui fait rire le patron d’IBM France. En 2013, nous avons réalisé un chiffre d’affaires de 1,2 milliard de dollars dans le cloud computing en Europe et 4,4 milliards de dollars au niveau mondial, explique-t-il. Comment Atos peut-être être leader avec un chiffre d’affaires de 480 millions d’euros? 
L’informatique cognitive constitue un autre secteur stratégique de redéploiement d’IBM dans le prolongement de ses travaux sur Watson, l’ordinateur qui comprend le langage naturel, fonctionne par apprentissage et fonde ses réponses sur l’analyse de gros volumes de données. Nous sommes à l’aube d’un changement de paradigme en passant d’une informatique de programmation à une informatique d’apprentissage, lance Alain Benichou. L’impact économique sera énorme. Une expérimentation dans le centre d’appels d’une banque aux États-Unis montre que Watson peut, au bout de 10 jours d’apprentissage, répondre à la moitié des questions posées par les clients. De quoi réduire de moitié le nombre d’agents au Call Center. Aujourd’hui, Watson comprend seulement l’anglais. La version française devrait arriver en 2015. IBM France devrait jouer un rôle de premier plan dans le développement de cette technologie du fait de l’excellence de l’école française de mathématiques.

700 EMBAUCHES À LILLE SUR 5 ANS
Le développement de ces nouveaux business s’accompagne par le déclin des activités d’informatique traditionnelle. Ce qui impose à IBM d’adapter ses compétences et ses métiers. En France, le groupe a achevé la suppression de 680 postes sur les métiers en déclin dans le cadre d’une Gepec (Gestion prévisionnelle de l’emploi et des compétences), uniquement sur la base du volontariat, selon Alain Benichou. Dans le même temps, il a ouvert un centre de services à Lille qui devrait employer 700 personnes dans 5 ans sur des métiers d’avenir. Nous avons besoins de moins de gens de maintenance, puisque nous sommes de moins en moins présents dans le matériel, motive le patron de la filiale française. En revanche, nous avons besoin de plus en plus de Data Scientists pour répondre au développement de la demande dans l’analytique et le Big Data. 
À Lille, IBM travaille avec Pôle emploi pour la formation de jeunes chômeurs aux nouveaux métiers. Le groupe a monté aussi une formation sur le Big Data avec HEC, et se prépare à ouvrir une IBM Academy en France pour former ses salariés aux métiers des SCAMS. Au total, Alain Bénichou estime à 2000 le nombre de postes à convertir sur un effectif total d’environ 10 000 en France.

La Coupe du monde de football, qui a démarré le 12 juin, sera plus que jamais suivie et commentée sur internet, via smartphnes, tablettes et ordinateurs. D'après cette infographie réalisée par le fournisseur de solutions de stockage NetApp, la quasi-totalité des spectateurs présents dans le stade lors de la finale qui aura lieu à Rio le 13 juillet devraient ainsi partager une vidéo HD d'au moins une minute, ce qui représenterait en cumulé un volume de 12,6 teraoctets. C'est bien plus que lors du dernier match de la Coupe du monde 2006 en Allemagne, au cours duquel l'envois de MMS auraient généré seulement 30 gigaoctets de données. Avec la mutliplication des wearables comme les lunettes connectées, NetApp s'attend à un nouveau boom de data pour le Mondial 2022 qui se tiendra au Qatar, avec la diffusion en direct des images filmées en HD par la plupart des spectateurs de la finale.
L'éditeur américain de logiciels professionnels Oracle a annoncé lundi être parvenu à un accord pour acquérir le spécialiste des logiciels utilisés dans l'hôtellerie et la restauration Micros Systems pour environ 5,3 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros).
Oracle a annoncé ce lundi 23 juin le rachat de Micros Systems pour 5,3 milliards de dollars (3,9 milliards d'euros), confirmant une information du Wall Street Journal. L'opération, qui devrait être bouclée au second trimestre 2014 et permettre à Oracle de se renforcer dans les secteurs de l'hôtellerie et de la distribution, a déjà été approuvée à l'unanimité par le conseil d'administration de Micros Systems.

Micros Systems fabrique des terminaux et des logiciels pour les restaurants et les hôtels. Basée dans la banlieue de Washington et employant 6 500 personnes, elle a dégagé l'an dernier un bénéfice net de 171,4 millions de dollars pour des ventes totales de 1,2 milliard de dollars.
Oracle développe de son côté ses propres produits dématérialisés et a acquis de plus petites sociétés sur ce marché telles que le fabricant de logiciels de commercialisation Responsys. L'opération est la plus grosse acquisition d'Oracle depuis celle de Sun Microsystems pour 5,6 milliards de dollars en 2009. Fort d'un trésor de guerre de 39 milliards de dollars, Oracle va financer cette opération en numéraire, selon un communiqué de l'entreprise.
UNE RIPOSTE FACE AUX PETITS ÉDITEURS DE LOGICIELS
Depuis plusieurs mois de la concurrence, Oracle souffre depuis plusieurs mois de la concurrence de petits éditeurs de logiciels comme Salesforce.com ou encore Workday, qui proposent des prix agressifs. Pour y faire face, il mise sur les acquisitions et le cloud, cette technologie, qui consiste à stocker des données sur des ordinateurs distants et à les gérer à distance via internet.

Sur l'exercice 2013/14 clos fin mai, le groupe informatique a subi une baisse de 3,3% sur un an de son bénéfice net à 10,94 milliards de dollars, pour un chiffre d'affaires de 38,27 milliards de dollars, en hausse de 3%.
La start-up francilienne Lima va lancer la commercialisation, à la fin de l’année, de sa solution permettant d’unifier la mémoire de tous ses appareils électroniques. En entrant au capital, avec un apport de 2,5 millions de dollars, le fonds de capital-risque Partech Ventures lui permet de renforcer sa structure financière pour aborder cette nouvelle phase de son développement.

  1. http://dovendosi.blogpage.eu/
  2. http://dovendosi.cafeblog.hu/
  3. http://en.donkr.com/blog/dovendosi

Views: 5

Comment

You need to be a member of FaceBookHitList.com to add comments!

Join FaceBookHitList.com

© 2017   Created by Ron.   Powered by

Badges  |  Report an Issue  |  Terms of Service